L’historique du village des couleurs

Vivre l’école dans une maison, même si elle porte le nom de « château » ne fut pas chose facile…
En 1985 nous enménageons, tant bien que mal, dans les salons, salles à manger, chambres à coucher, salle de bain et c’était mieux que l’ancienne école où il pleuvait dans les classes.

Le Village des couleurs

Dès 1986 la Province pense à la rénovation de l’ancienne école et pour sauver le bâtiment y fait poser un nouveau toit.
Jusqu’en janvier 1988 avec le service des bâtiments provinciaux nous imaginons la rénovation de l’école.
En janvier 1991, l’inspection des finances demande une étude pour une nouvelle construction. Monsieur Barrier, Député permanent, après une longue réflexion afin de ne pas « dilapider » les deniers publics, propose à la Députation Permanente de désigner le Groupe Triangle comme architecte afin de répondre à cette demande.
Durant un an nous avons exprimé ce que nous avions comme désirs, rêves, espoirs, idées d’un cadre de vie avec des enfants traversant des problèmes, des difficultés affectives et sociales.

Le Village des couleurs

Pour conduire cet imaginaire, nous nous sommes plantés dans les vécus de la maison-château, au milieu de ce que les enfants avaient dit ou manifesté au travers des projets qu’il faut développer dans l’enseignement de type 3 et de type 8 et des lieux que nous avions « dynamisés », (dynamités) avec eux.
Tant les architectes (P Beugnier, T ; Moxhet), que Monsieur Scholtes que Monsieur Barrier ont alors été « intéressés » par notre projet.
Malheureusement Monsieur Scholtes décédait en été. Monsieur Lambiotte, assurant l’intérim, fut aussi vivement intéressé.
En décembre 1991, l’accord pour la poursuite du projet était accordé.
Architectes et enseignants se rencontrèrent à nouveau fréquemment afin de « peaufiner » les esquisses en plans.
Notre dossier revient en Luxembourg puisque Monsieur Balon est désigné comme chef de service en avril 1992.

Le Village des couleurs

Durant un an nous remodélisons notre rêve.
Le 10 février 1993 Monsieur le Ministre E. Di Rupo signe l’accord de principe pour la poursuite du dossier qui concerne 85 enfants.
En juin 1993 les plans définitifs sont déposés pour l’obtention du permis de bâtir qui est accordé en août 1993.
Le 16 mai 1995 Madame P. Dechamps, Députée permanente avec notre population, accueille Monsieur Philippe Mahoux, Ministre de l’éducation qui vient nous annoncer la signature définitive de la construction de notre école.
Une nouvelle aventure nous attend.
Le 1er mars 1996, les machines et les ouvriers de la firme Wust envahissent le terrain vague…
Le 21 avril 1997, nous entrons dans le village des couleurs.