Notre projet pédagogique

Descriptif de notre population

  • Implanté à Forrières, l’établissement gère une population d’enfants de 2,5 ans à 13 (14) ans dont les difficultés vécues sont celles des enfants souffrant de troubles des apprentissages (T8) et de troubles du comportement (T3).  Chaque enfant évolue dans une organisation de quatre niveaux de maturité définis allant des apprentissages préscolaires à une utilisation fonctionnelle des acquis.
  • Tous les élèves ne présentent pas de déficit intellectuel mais sont néanmoins en décrochage face à l’enseignement ordinaire.
  • Les enfants de notre enseignement de type 8 sont des élèves  pouvant présenter de la dysphasie, de la dysorthographie , de la dyscalculie, de la dyslexie ou encore de la dyspraxie et également une mauvaise estime de soi, une non-acceptation de ses difficultés, de la lenteur, de la fatigabilité.  D’autres troubles dans les apprentissages scolaires peuvent être présents (mémoire, concentration,…).
  • Il s’agit de troubles traduits par des difficultés dans le développement du langage et de la parole et/ou dans l’apprentissage de la lecture ou du calcul et dont l’importance est telle que, dans un premier temps, une intervention particulière dans le cadre de l’enseignement ordinaire ne peut suffire.  Les troubles instrumentaux se traduisent aussi par des faiblesses dans l’organisation de l’espace et du temps, au niveau de la parole, de la mémoire et de l’attention.
  • Dans l’établissement, les enfants peuvent connaître des troubles du comportement, du caractère ou des agissements inappropriés, conséquences de difficultés d’apprentissages liés aux problématiques relationnelles.  Ce sont des manifestations d’inadaptation au milieu, des réactions à des situations conflictuelles qui se manifestent par de l’instabilité, de l’agressivité, de l’agitation, de l’incompétence disciplinaire, de l’apathie, de la fabulation, des rejets de l’école.

L’enfant au cœur d’une action concertée (les intervenants, les partenaires)

Les moyens spécifiques

  • L’accueil des enfants ainsi qu’une prise en charge comportementale plus adaptée sont réalisés par une éducatrice spécialisée. Un personnel compétent gère les situations plus générales.
  • Chaque enfant est pris en charge et encadré dès son entrée à l’école jusqu’à la fin de sa journée scolaire. Tous ses moments pédagogiques et de vie sont gérés par des professionnels de l’éducation.
  • Les classes à effectif réduit autorisent une pédagogie par projets individualisée.
  • Les remédiations logopédiques permettent une remise à niveau des enfants de même qu’une évaluation constante des progressions.
  • L’organisation des cours d’éducation physique est conçue pour un travail par niveau de compétences physiques.
  • La mise en évidence des relations humaines entre enfants et adultes est un des objectifs des activités programmées.
  • Le domaine de la psychomotricité (pré requis indispensables aux premiers apprentissages) est enrichi par un apport matériel pour l’éducation sensori-motrice.
  • Les projets d’intégration dans l’environnement proche ou éloigné sont autant de motivations à l’expression orale.
  • L’accentuation des renforcements positifs valorise chez l’enfant l’estime qu’il a de lui-même, crée une ambiance de travail où chacun peut évoluer à son rythme sans comparaison ni compétition.
  • L’ouverture culturelle offre à chaque enfant la possibilité de créativité et d’extériorisation (musées, bibliothèque, théâtre, spectacles musicaux, créations personnelles,…).
  • La rencontre avec les différents intervenants extérieurs renforce la sociabilisation.
  • Une mise en place d’évaluations formatives au quotidien permet à l’élève de mesurer ses progrès.
  • La familiarisation avec les nouvelles technologies crée une ouverture sur le monde.
  • L’utilisation de différents médias (journaux, documentaires, films, …), constitue un atout pour une intégration très souvent exploité.

Tous ces moyens sont utilisés dans un contexte d’individualisation qui respecte le rythme de chacun. Tout au long de l’année, des stagiaires de différentes spécialisations s’intègrent dans les moyens pédagogiques généraux et provoquent les adaptations nécessaires aux enfants. Par ailleurs, l’installation d’une autonomie domestique de chaque enfant existe par le biais d’activités concrètes spécifiques (cuisine, éducation à l’hygiène, jardinage, gestion de l’effort, préparation d’activités). L’utilisation des messages de vie pratique renforce l’autonomie.

Suivi pédagogique de chaque enfant

Le Plan individuel d’apprentissage (P.I.A.)

  • Tout au long de sa scolarité primaire dans l’établissement, un plan individuel d’apprentissage est élaboré. Ce plan est au service de la progression pédagogique de l’enfant et concerne chaque intervenant scolaire.
  • Composé d’une fiche signalétique, d’une partie socio-pédagogique et cognitive, auxquelles viennent s’ajouter les P.V. des conseils de classe (3 par an), le P.I.A. relate l’itinéraire psychopédagogique de chaque élève.
  • Les objectifs prioritaires y sont définis et portés à la connaissance de toutes et de tous (y compris enfant). Il devient la trace écrite du projet personnel de l’élève.

L’intégration.

  • Depuis peu, des projets de plan d’intégration voient le jour en partenariat avec les centres P.M.S. de la région. Chaque plan sera étudié au cas par cas et élaboré selon les besoins spécifiques des enfants.

Principes pédagogiques généraux

  • L’utilisation de l’environnement comme source de savoirs constitue, pour l’école, un moyen d’intellectualiser les connaissances. La classe devient alors un lieu de synthèse, de traduction, de compréhension des données recueillies et des situations rencontrées. Après s’être accommodé des notions découvertes, exploitées et dominées, l’enfant peut ensuite retourner vers cet environnement. Son adaptation n’en sera que meilleure et son champ de connaissances et d’expériences pourra ainsi s’élargir. Cette succession de phases d’adaptations et d’accommodations composera un socle de compétences qui autorisera une autonomie et une intégration dans cet environnement.